Depuis 2000, association pour la sauvegarde de Soulac,
entre nature et qualité de vie

  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
 

Qui sommes nous ?

Venant après plusieurs opérations d'urbanisme destructrices des dunes côtières en front de mer, le choix d'implanter une résidence "Pierre et Vacances" dans la dune sud de Soulac, rendu public à l'été 2000, a suscité une réaction immédiate de rejet, en raison du site choisi et de la démesure du projet. Vivre à Soulac a vu le jour le 20 aout 2000 pour s'opposer à ce projet contraire à la loi littoral.

D'abord orientée vers la protection du front de mer, Vivre à Soulac a vite pris en compte le rôle essentiel des dunes pour la défense du trait de côte, comme rempart contre la mer et comme réserve de sable pour la plage. Tout en restant un élément spécifique du paysage soulacais, et un refuge pour une flore originale protégée sur le plan national et régional (voir « fiche de site » in Documents).
A Soulac, il est difficile de dissocier dune et forêt, comme de s'intéresser à la gestion du littoral sans y intégrer l'existence des marais : rapidement, Vivre à Soulac a étendu le but de ses statuts à toutes les composantes de l'environnement naturel : dunes, plage, forêt et marais.

Dès sa création Vivre à Soulac a choisi de fonctionner sans subvention : c'est le prix de sa liberté. Association apolitique, indépendante de toute allégeance partisane, elle souhaite réunir tous ceux qui se sentent concernés par la défense du patrimoine naturel de Soulac et sa qualité de vie.
Animée bénévolement par des hommes et des femmes ayant en commun un attachement profond pour ce petit coin du nord Médoc et pour ses traditions, elle est déclarée à la sous-préfecture de Lesparre le 25 aout 2000 et enregistrée sous n°4/0377 au JO du 7 octobre 2000.

Vivre à Soulac se limite territorialement à la commune de Soulac et à ses prolongements maritimes. Ses actions portent sur la protection du patrimoine naturel et le respect des dispositions relatives à l'aménagement du territoire, en particulier à travers la loi littoral, le plan local d'urbanisme (PLU), le schéma de cohérence territoriale (SCOT), et le plan de prévention des risques littoraux (PPRL).

Pour son action en faveur du trait de côte, Vivre à Soulac a été admise dès 2001 à faire partie du comité de suivi du PPRL.

Chaque année Vivre à Soulac distribue gratuitement à ses adhérents un bulletin qui fait le point sur les dossiers d'actualité et rappelle les activités de la période écoulée. Au cours de l'été, elle organise une réunion d'échanges informels autour d'un pique-nique.

Parmi les autres modes d'action, nous privilégions le dialogue direct avec les pouvoirs publics, préfecture de la Gironde, mairie de Soulac, communauté de communes de la pointe du Médoc, et les échanges de courrier. Sans exclure cependant les actions en recours, gracieux ou contentieux, et les démarches communes avec d'autres associations ("Vive la forêt" et "Curuma", p.exemple). Enfin, dans le souci d'élargir notre audience nous coopérons avec les Médias locaux ou nationaux tout en ayant recours aux réseaux sociaux et à la création d'un Site internet.